La vie des sections

GROISY

La reprise des activités pour l’UDC74

Paru dans le Dauphiné Libéré le 10/07/2021

Pas moins de neuf médaillés pour cette AG.  Photo Le DL /Jean Luc FELGEIROLLE

L’assemblée générale de la section de Groisy de l’union départementale des combattants (UDC74), forte de 70 membres, s’est tenue jeudi 8 juillet à la salle d’animation. Le président Gérard Grandjacquot, entouré de Christophe Sybille, représentant la mairie, et du vice-président départemental Michel Guedon, est revenu sur cette année particulière. Il mise sur la prochaine saison qui, si tout va bien, mènera ses membres en Ardèche en septembre, puis du côté de Marseille en juin et en Auvergne en septembre 2022. L’assemblée s’est conclue par les traditionnelles remises de médailles. Gilbert Andriol et Jean-Claude Dumlas ont reçu la médaille de la commune. Jo Bouvet et Guy Biollay se sont vus remettre la médaille d’argent du mérite,. Gilbert Andriol, Bernard Chevallier, Jean-Pierre Dupanloup, Louis Nicollin, Seid Ffelfli, Robert Pellet-Jambaz et Robert Perissin, celle du djebel d’or

Seyssel

Journée pétanque pour les AFN de la commune

Paru dans le Dauphiné Libéré le 10/07/2021

Le vainqueur du concours de boules, Joseph Raginel. Photo DR

Mercredi 7 juillet a eu lieu la journée pétanque de la section Seyssel Semine Chautagne de l’union nationale des combattants 74.

Une vingtaine de participants s’est confrontée en doublette à trois boules sur l’esplanade de Seyssel Ain dans l’après-midi.

Cette compétition très amicale a opposé des joueurs allant de 15 à 86 ans.

Fait étonnant, la première place a été partagée entre un des jeunes joueurs Hugo Bois, et un des vétérans Joseph Raginelun ancien professeur d’EPS à la retraite. Ce dernier recevra seul le trophée du vainqueur qui lui a été généreusement abandonné par Hugo.

Cet après-midi sportif s’est terminé par un apéritif dînatoire sur les lieux du concours et les convives, ravis, se sont dispersés vers 20 heures, dans l’espoir de se retrouver lors du voyage prévu en septembre au musée des pompiers de Gex et au fort des Rousses

Seyssel

Remise de médailles à l’assemblée générale des anciens combattants

Paru dans le Dauphiné Libéré le 6 juillet 2021 Par Alain REOUPÉNIAN 

Les décorés de l’UNC Alpes Seyssel Semine Chautagne. Photo DR

Samedi 3 juillet, l’union nationale des combattants (UNC) Alpes Seyssel Semine Chautagne a procédé à son assemblée générale annuelle à la mairie, en présence du maire de Seyssel Ain Michel Botteri, le maire Gérard Lambert étant excusé.

Le président de l’UNC Pierre Bagiacchi a ouvert cette réunion un peu particulière puisqu’elle a regroupé les années 2019 et 2020. C’est avec une pensée nostalgique, pour sept de leurs amis disparus ces deux dernières années et une minute de silence à la mémoire des morts en Algérie, Tunisie et Maroc, que la séance a commencé.

S’en est suivie la présentation des bilans de l’association et le rapport moral faisant état de la participation à toutes les cérémonies officielles locales et de la persévérance du bureau dans sa communication, tant avec les autres départements qu’au niveau national, l’UNC 74 restant largement en tête en nombre d’adhérents dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Sur le plan administratif, Estelle Pouget remplace Célestin Bouron, démissionnaire, au poste de secrétaire de l’association. Pour terminer, le président honoraire Jean Louis Jacquier a procédé à la remise des décorations : Pierre Bagiacchi, médaille du mérite UNC argent ; Joseph Goddet, Henry Métral et Robert Rimboud, médaille Djebell bronze ; Joseph Raginel et Roland Mossaz, la médaille Djebell argent ; Célestin Bouron, médaille Djebell vermeil.

SERRAVAL Deux anciens combattants d’AFN ont reçu la médaille du Djebel

Paru dans le Dauphiné Libéré le 08/05/2021 par Jean-Paul CHAVAS 

Georges Strappazzon a été décoré de la médaille d’argent du Djebel.  Photo Le DL /J.-P.C.

Les neuf adhérents de la section locale Serraval/Le Bouchet-Mont-Charvin de l’Union départementale des combattants Alpes, ont assistés ce jeudi, en présence du maire de Serraval, Philippe Roisine, à la remise de la médaille d’argent du Djebel à Georges Strappazzon par le secrétaire général de la Fédération départementale de l’Union nationale des combattants Alpes, Denis Perroud.

Michel Paccard, non disponible, se verra remettre cette même distinction dans les prochains jours.

Bruno Guidon, nouveau porte-drapeau à la place de Michel Paccard

Le président local, Pierrot Banon, s’est réjoui de cette reconnaissance envers ses amis, en ayant une pensée pour ceux en difficulté sanitaire ou décédés. Une minute de silence a été respectée.

Il a également annoncé le remplacement comme porte-drapeau de Michel Paccard par Bruno Guidon, la passation officielle aura lieu lors d’une cérémonie.

Un repas des anciens organisé par la mairie le 11-Novembre

S’en est suivie l’assemblée générale ordinaire avec les différents rapports. Les adhérents ont vivement regretté le manque de réunions en raison des conditions sanitaires, mais se sont projetés sur l’avenir avec la proposition du maire d’organiser un repas avec les anciens du village lors de la commémoration du 11-Novembre.

Le nouveau bureau a été constitué avec Pierrot Banon, président et trésorier, Arsène Mermillod, vice-président et Roger Thiaffey, secrétaire

Faverges-Seythenex

Une cérémonie pour les Héros et victimes de la Déportation

Par Marité MARTINET – paru dans le Dauphiné Libéré le 26/04/2021

Le maire a lu le message officiel de la Journée nationale de la Déportation.  Photo Le DL /M.M.

Ce dimanche 25 avril, le maire, des adjoints, les présidents d’anciens combattants et la conseillère départementale Sylviane Rey se sont rassemblés au monument aux Morts de Faverges.

Le maire Jacques Dalex était accompagné par les adjoints Christine Dumont-Thiollière, Martine Beaumont, Marc Brachet et Philippe Strappazzon. Emmanuel Bonato représentait le Souvenir Français, André Sonnier l’Union fédérale des anciens combattants et victimes de guerre du canton de Faverges, René Chaffarod l’UNC-Alpes (combattants d’Afrique du nord et autres conflits) et Gérard Jouvet la Fnaca (Fédération nationale des anciens combattants en Algérie, Tunisie et Maroc.

Au cours de la très courte cérémonie, tenue en comité restreint, le maire et une adjointe ont déposé une gerbe au pied du monument, puis Jacques Dalex a lu le message officiel de cette Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la Déportation, rédigé par la Fédération nationale des Déportés, Internés, Résistants et Patriotes, la Fondation pour la Mémoire de la Déportation, les associations de mémoire des camps nazis et l’Union nationale des associations de déportés, internés de la Résistance et familles.

« 76 ans après le retour des derniers déportés libérés, le souvenir de la Déportation demeure dans la mémoire collective et ne doit pas s’effacer… Les camps d’extermination et de concentration et l’horreur vécue par des millions d’êtres humains ne sont pas une simple page documentaire de l’Histoire du XXe  siècle. L’humanité y a été atteinte dans ce qu’elle a de plus sacré… »

Le Grand-Bornand

Hommage aux victimes et héros de la Déportation

Par Fabrice DURIEZ – Paru dans le Dauphiné Libéré le 26/04/2021

La cérémonie s’est tenue en format restreint. Photo Le DL /F.D.

Comme chaque année au Grand-Bornand, le dernier dimanche d’avril est dédié à la célébration de la Journée du souvenir des victimes et héros de la Déportation dans les camps de concentration et d’extermination nazis lors de la seconde guerre mondiale.

Malgré les mesures de confinement, la mairie à tenu à maintenir l’hommage. La cérémonie s’est déroulée en format restreint à 9 heures sur la place du Village, face au monument aux Morts.

Pour le maire André Perrillat-Amédée, cette date, retenue en raison de sa proximité avec la date anniversaire de la libération de la plupart des camps, a pour vocation de rappeler à tous « ce drame historique majeur qui doit rester dans les mémoires, et tout particulièrement celui d’Édouard Hudry, secrétaire de mairie de la commune de 1941 à 1944, mort l’année suivante au camp de Neuengamme d’épuisement où il avait été déporté, suite à une dénonciation, pour avoir fourni de faux papiers d’identité. Il a été reconnu pour son héroïsme par l’État d’Israël qui lui a décerné le titre de “Juste de la Nation” ».

Après lecture du message ministériel par le premier magistrat, un dépôt de gerbe a été réalisé conjointement avec les deux sœurs du résistant, Rolande et Amande Hudry, de son petit-fils, Pascal Bijasson-Hudry et de Joseph Perrillat-Botonet, ancien combattant, suivi d’une minute de silence à la mémoire de tous les Morts pour la France.

Rumilly

Vers une fusion des combattants

Publié dans le Dauphiné Libéré le 24/03/2021

Une cinquantaine d’adhérents étaient présents.  Photo UNC

L’Union nationale des combattants (UNC) de Rumilly a tenu son assemblée générale au boulodrome ce dimanche. Malgré la pandémie, le président Grégory Dupuy a souhaité que ce rassemblement se fasse en présentiel. Les adhérents ont pu ainsi partager un moment de camaraderie important après des semaines d’isolement qui pèse de plus en plus pour certains. C’est devant une cinquantaine de participants que cette 51e réunion s’est tenue en présence du maire Christian Heison, de Carole Bontemps, directrice des Ehpad de Rumilly et de Jordi Eche-Puig, directeur de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (Onac-VG) de Haute-Savoie.

Si en 2020 de nombreux projets ont du être stoppés, l’association n’a pas été inactive. Plusieurs sujets ont été abordés, dont pour l’année à venir une commémoration le 5 décembre, le rapprochement de l’Union fédérale de l’Albanais à l’UNC du canton de Rumilly ou le rapport Stora et ce qu’il implique pour les anciens d’AFN. Chaque invité a pu prendre la parole, entre remerciements à l’UNC pour le don aux Ehpad de Rumilly en mai, et rappel des actions de l’Onac-VG envers ses ayants droit comme l’action de solidarité

La Clusaz

Les anciens d’AFN réunis pour leur assemblée

Paru dans le dauphiné libéré le 22/03/2021

L’assemblée générale a eu lieu en petit comité.  Photo AFN

Les anciens d’AFN de la Clusaz se sont réunis en petit comité pour leur assemblée générale 2021. Le président a ouvert la séance en faisant respecter une minute de silence en mémoire d’André Donzel qui nous a quitté récemment.

Il s’est tenu le compte rendu moral et compte rendu financier pour l’année 2020, l’élection du tiers sortant, (pas de changement). L’association remercie le maire et son conseil pour la subvention qu’il leur accorde, elle leur permet de subvenir à une partie des frais de la section.

L’activité a été limitée par les mesures imposées par les confinements. Ils ont été présents en nombre réduit à quelques cérémonies traditionnelles, et espèrent retrouver bientôt un peu de liberté pour leurs rencontres.

Saint-Jorioz Les anciens d’AFN réunis en comité restreint

Paru dans le Dauphiné Libéré le 24 janvier 2021

Un comité restreint a assuré le déroulement à huis clos de l’assemblée générale 2021 de la section Rive Gauche de l’UNC des combattants des Alpes-AFN.  Photo Le DL /Fred VIART

Ce vendredi, neuf administrateurs de la section Rive Gauche du lac d’Annecy de l’UNC-AFN des Alpes ont assuré le déroulement à huis clos de l’assemblée générale 2021. Le conseil d’administration a ainsi respecté les mesures édictées par le protocole sanitaire mis en place par la commune concernant les rassemblements collectifs.

Le président Michel Bruyère a ouvert la séance en faisant respecter une minute de silence en mémoire à ceux qui nous ont quittés récemment. Depuis la dernière assemblée générale, l’activité de la section a été limitée par les mesures imposées par les confinements.

C’est en formation réduite et sans porte-drapeaux que la section était présente aux différentes commémorations et cérémonies maintenues dans les communes.PUBLICITÉ

Six réunions mensuelles du conseil d’administration ont pu avoir lieu et le bureau a assuré le bon fonctionnement de l’association.

Le local mis à disposition par la mairie de Saint-Jorioz a été aménagé. Aucun rassemblement festif n’a pu être organisé comme les années précédentes.

Une subvention va être demandée pour faire face à la baisse des recettes

Claude Hazard, le trésorier, a présenté le rapport financier. Les seules recettes réalisées sont maintenant réduites aux cotisations des adhérents. Leur montant ne couvre plus les dépenses. Il devient donc nécessaire de solliciter une subvention auprès des communes pour assurer le fonctionnement.

Le tiers sortant a été renouvelé et Maurice Pélissier a été élu au bureau de la section. Les adhérents recevront un compte rendu de la réunion auquel sera joint le bulletin de cotisation pour l’année 2021.

Après avoir adressé les remerciements aux élus, institutions, associations et autorités territoriales soutenant la section Rive Gauche, les administrateurs ont souhaité qu’une vie normale reprenne son cours au plus vite.

Saint-Jeoire Cérémonie du souvenir dans le respect des règles sanitaires

Paru dans le Dauphiné Libéré le 10/12/2020

Hommage aux anciens combattants d’AFN.  Photo Ville de Saint-Jeoire

Samedi, le maire Antoine Valentin a présidé la cérémonie de la Journée nationale d’hommage aux morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie. En présence du président des anciens combattants d’AFN, Roger Cheminal, des porte-drapeaux et de quelques conseillers, la cérémonie s’est déroulée sur le parvis de la mairie, devant le monument aux morts – sous la neige -, le premier magistrat de la commune n’a pas manqué de saluer et de remercier la présence des porte-drapeaux. Lors de la lecture du message de Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, il était question de souligner la reconnaissance républicaine à ceux qui se sont sacrifiés pour la France. Le maire a tenu à leur rendre hommage en célébrant cette cérémonie dans les règles sanitaires dues à la Covid.

Seyssel Hommage aux Morts pour la France tombés en Afrique du Nord

Paru dans le Dauphiné Libéré le 7/12/2020

Un dépôt de gerbe en mémoire des combattants tombés pour la France lors des combats d’Algérie, de Tunisie et du Maroc.  Photo Le DL /Alain RÉOUPÉNIAN

La cérémonie d’hommage aux Morts pour la France lors de la guerre d’Algérie s’est tenue ce dimanche au monument aux morts de Seyssel Haute-Savoie en présence de la députée Virginie Duby-Muller, de Christian Monteil, président du Département, des maires des deux Seyssel, des représentants des anciens combattants, des gendarmes et pompiers.

Les sonneries réglementaires ont été assurées par quelques membres de la fanfare La Seysselane alors que le président de la section de l’UNC, Pierre Bagiacchi, et le maire de Seyssel Haute-Savoie, Gérard Lambert, rappelaient au cours de leurs discours respectifs, « l’importance du devoir de mémoire et du vivre ensemble au bénéfice de la paix ».

Saint-Jorioz La mémoire des habitants du territoire tombés en Afrique du Nord honorée

Paru dans le Dauphiné Libéré le 7/12/2020

Dépôt de Gerbe devant le monument aux Morts de Saint-Jorioz.  Photo Le DL /André COLLENOT

Ce samedi 5 décembre a été l’occasion de rendre hommage, en petit comité, à nos Morts pour la France lors des conflits d’Afrique du Nord. Depuis le 5 décembre 2003, cette journée est l’occasion de rendre un hommage national à ceux qui sont morts lors de la guerre d’Algérie, et lors des combats au Maroc et en Tunisie. Ils étaient militaires d’active, harkis et, en majorité appelés du contingent.

Après la lecture par Michel Béal, maire de Saint-Jorioz, de la lettre de Geneviève Darieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la mémoire et des anciens combattants, Michel Bruyère, président de l’Union des anciens combattants de la rive gauche du lac, rappelait : « Au niveau du département, 167 frères d’armes haut-savoyards y ont perdu la vie, dont François Chaboud et Claude Détraz de Sevrier… Depuis l’an dernier, cet hommage est rendu à Saint-Jorioz, au cœur du Pays du Laudon et de ce côté du lac ; ce territoire qui nous est cher, ce territoire qui nous a vus grandir et évoluer au sein de nos villages, ce territoire qui nous a vus partir à 20 ans, en pleine jeunesse, laissant famille et amis pour de très longs mois, répondant ainsi à l’appel de la Nation comme l’avaient fait nos pères et grands-pères avant nous… »

Michel Bruyère rajoutait : « Nous avons le devoir impératif de perpétuer le souvenir précis de cette tranche de notre histoire. ».

Il a ensuite remercié la municipalité de Saint-Jorioz, le service de la citoyenneté et la police municipale pour leur implication dans les cérémonies d’hommage aux combattants dont les anciens d’AFN sont les derniers représentants

Faverges-Seythenex Journée d’hommage aux Morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de Tunisie

Paru dans le Dauphiné Libéré le 7/12/2020

Dépôt de gerbe au monument par le maire et l’adjointe de la commission sociale, Christine Dumont-Thiollière, et le président d’honneur de UNC-Alpes 74.  Photo Le DL /Marité MARTINET

Ce samedi matin, une cérémonie patriotique, sans porte-drapeaux et sans public, a rassemblé des élus et les référents des associations d’anciens combattants.

Le protocole était orchestré par René Chaffarod, président de l’UNC-Alpes 74 du Pays de Faverges. Dix personnes seulement ont assisté à cette cérémonie très sobre.

À la suite du dépôt de gerbes, le maire Jacques Dalex a lu le communiqué de la ministre déléguée aux Armées ; Geneviève Darrieussecq, qui relate sept ans de conflit, 70 000 blessés et 25 000 militaires tombés pour la France, de la génération qui a eu 20 ans dans les Aurès.

Le président des Anciens d’AFN a rendu hommage aux 15 000 jeunes haut-savoyards qui ont donné 28 à 30 mois de leur vie et les 167 familles qui ont perdu un fils.

« Aujourd’hui, deux autres dangers menacent la France : la pandémie et l’islamisme radical. Soyons prudents et vigilants ».

La conseillère départementale, Sylviane Rey, était présente aux côtés du maire. Les combattants d’Afrique du Nord étaient représentés par le président UNC-Alpes 74 et trois membres, ainsi que par le président d’honneur Jean Bibollet.

Le président du Souvenir Français Emmanuel Bonato et le président de l’Union Fédérale des anciens combattants et victimes de guerre du canton de Faverges André Sonnier, participaient à l’hommage.

L’adjudante Julie Lepeska représentait le nouveau commandant de la COB (communauté de brigades) de Faverges – Saint-Jorioz, Philippe Granjon.

Bonneville Journée nationale d’hommage aux Morts pour la France en AFN

Paru dans le Dauphiné Libéré le 7/12/2020

Un dépôt de gerbe a été effectué devant le monument dédié à ce conflit. Photo Le DL /Gilles LHOTE

La Journée nationale a été décidée par un décret de 2003 pour rendre hommage aux Morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de Tunisie. Elle a réuni ce matin du 5 décembre, devant le monument qui leur est dédié, le sous-préfet de l’arrondissement qui a lu le message de Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la mémoire et des anciens combattants devant une délégation du conseil municipal, le député de la circonscription, le représentant des anciens combattants et les porte-drapeaux, hors tout autre public. Ce message rappelle les 10 années, 1952 à 1962, durant lesquelles « près de 2 millions d’hommes ont servi nos armées, 70 000 ont été blessés, plus de 25 000 sont tombés pour la France ». Une mention particulière dans ce message rappelle les tourments subis par les civils, les rapatriés et les harkis durant et après cette période. Dépôts de gerbes et hommage aux morts ont clôturé cette cérémonie.

Thonon-les-Bains Hommage aux morts pour la France en Afrique du Nord

Paru dans le Dauphiné Libéré le 7/12/2020

Jacques Pottier s’est vu remettre deux médailles ce jour-là.  Photo Le DL /G.B.

De 1952 à 1962, 15 000 Haut-Savoyards ont donné 28 à 30 mois de leur jeunesse et 167 familles ont perdu un fils. Des deux côtés de la Méditerranée, des drames ont ensanglanté les familles. Le 5 décembre, marque la journée nationale d’hommage aux morts pour la France de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de Tunisie. Deux textes ont été lus ce samedi : le message de l’UNC-Alpes par le président Michel Lacroix et celui de la ministre déléguée chargée des anciens combattants auprès de la ministre des Armées par le sous-préfet. Deux médailles ont été également remises à Jacques Pottier : la reconnaissance de la nation, par le maire de Thonon, et celle de la croix du combattant par Michel Lacroix. Enfin plusieurs gerbes ont été déposées devant le monument aux morts par les anciens combattants d’Algérie, les harkis, le maire Christophe Arminjon et le sous-préfet.

Magland La ville a commémoré la fin de la guerre d’Algérie

Paru dans le Dauphiné Libéré le 7/12/2020

Les commémorations du 5 décembre se sont tenues en comité restreint.  Photo Sabine TOUNA

Malgré les conditions météo et la crise sanitaire, une commémoration de la fin de la guerre d’Algérie s’est déroulée ce samedi 5 décembre devant le monument aux morts de Magland. Dans le respect des distances sanitaires, Jeanne Vauthay, 1re adjointe, Christian Bouvard, 4e adjoint, René Pouchot, ancien maire, Sylvain Crozet, président des anciens combattants, Laurent Guillaume, chef de centre des sapeurs-pompiers, et les portes-drapeaux de Magland René Gay du Souvenir français et Marc Maulet de l’UNC, ont rendu hommage aux morts pour la France de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie

Taninges Commémoration de la fin de la guerre d’Algérie

Paru dans le Dauphiné Libéré le 7/12/2020

Cérémonie devant le monument aux morts de Taninges. Photo Le DL /Marie-Thérèse BELLEGARDE

En ce 5 décembre, c’est à Taninges que s’est tenue la commémoration de la fin de la guerre d’Algérie, date choisie sur le plan national. En présence du président Rolland Bosonnet de la section UNC Alpes de Taninges-La Rivière-Enverse, de Rémi Pecheux, président de la section UNC Alpes de Mieussy, le maire de Taninges, Gilles Peguet, a fait lecture de la lettre de Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée des Armées, chargée de la mémoire et des anciens combattants.

Un moment de recueillement en hommage aux morts pour la France de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie. La nation doit se souvenir de toutes les victimes, civiles et militaires de ce conflit qui a généré tant de souffrances. Le président, Rémi Pecheux, présentait l’hommage de l’UNC à tous ces morts ou disparus, à ceux qui ont souffert dans leur cœur et dans leur chair, à toutes ces familles blessées. Une gerbe fut déposée par le maire, Gilles Peguet, Fernand Gerdil, ancien président de Taninges et Rémi Pecheux, président de Mieussy.

Une commémoration inhabituelle qui fut célébrée, dans le contexte de la situation sanitaire spéciale, sans musique, sans participants locaux. Seulement quelques morceaux à la trompette furent interprétés par Claude Dréant, ancien combattant, dans la fraîcheur du jour et les pieds dans la neige de la nuit. Tournés vers l’avenir en maintenant le devoir de mémoire, dont le but est d’œuvrer ensemble à établir des relations apaisées, basées sur le respect mutuel et une coopération fructueuse dans tous les domaines.

Groisy La cérémonie des morts pour la France en présence de la famille Vulliet

Paru dans le Dauphiné Libéré le 7/12/2020

Au centre, Georgette, Edmond et Fernande, sœurs et frère de Pierre Vulliet, entourés de Gérard Grandjacquot, président de l’UNC Alpes, du maire Henri Chaumontet et des porte-drapeaux. Photo Le DL /Myriam SIBILLE

Ce samedi matin, l’hommage aux morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie s’est déroulé en petit comité au carré militaire du cimetière. Le président de l’UNC Alpes Groisy, Gérard Grandjacquot, a ouvert la cérémonie en présence du maire, Henri Chaumontet. Étaient présents comme chaque année, Edmond, Fernande et Georgette, frère et sœur de Pierre Vulliet, décédé le 28 octobre 1958. Une gerbe a été déposée en sa mémoire

Saint-Martin-Bellevue Journée d’hommage aux morts pour la France et notamment à René Tissot

Paru dans le Dauphiné Libéré le 7/12/2020

Dépôt de la gerbe par Laurent, un neveu de René Tissot, au côté de Jacques Bocquet, représentant la mairie, Michel Peccoux, secrétaire générale de l’UNC Alpes, et Philipe Cherpitel, président de l’association.  Photo Le DL /Serge BOCQUET

Lors de la Journée nationale d’hommage solennel aux Morts pour la France durant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie, samedi dernier, le président de l’association, Philippe Cherpitel, les porte-drapeaux et un comité restreint se sont rassemblés au carré militaire du cimetière de Saint-Martin-Bellevue. « Nous n’oublions pas nos frères d’armes tombés en Afrique du Nord, mais aussi pour saluer leur courage, leur totale abnégation puisqu’elle les conduisit au sacrifice suprême », conclut Philippe Cherpitel. Ils ont salué tout particulièrement la mémoire de René Tissot qui a été tué le 8 novembre 1956 à Kérrata, en Petite Kabylie. Il avait reçu la Médaille militaire et la Croix de la Valeur militaire.

Thônes Sobre cérémonie en hommage aux morts pour la France

Paru dans le Dauphiné Libéré le 7/12/2020

Dépôt de gerbe au pied du monument aux morts par le maire Pierre Bibollet et Christine Ruffon.  Photo Le DL /J-P.C.

En raison du marché hebdomadaire et dans le respect des règles sanitaires et sans public, l’hommage aux morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de Tunisie s’est tenu ce samedi en début d’après-midi, devant le monument aux morts. En présence des porte-drapeaux et de l’Harmonie, le président de la section de Thônes des anciens d’AFN, Patrick Angelloz, a ouvert la cérémonie avant la lecture du message de Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la mémoire et des anciens combattants. « Se souvenir, témoigner, raconter, expliquer, partager, sont les maîtres mots et c’est ce nous faisons en cette journée nationale », dit-elle dans son message. Le maire Pierre Bibollet et Christine Ruffon, conseillère déléguée à la jeunesse, la citoyenneté, devoir de mémoire et défense, ont déposé une gerbe au pied du monument aux morts, avant une minute de silence et le salut aux drapeaux.

Viuz-en-Sallaz Cérémonie restreinte au monument aux morts

Paru dans le Dauphiné Libéré le 6/12/2020

Les élus lors de l’hommage rendu samedi.  Photo Le DL /C.B.

En raison du contexte de crise sanitaire et son reconfinement Pascal Pochat, maire, a présidé le 5 décembre une cérémonie d’hommage aux morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie, de 1952 à 1962.

Une commémoration empreinte de simplicité mais pas exempte de solennité même s’il n’y avait ni drapeaux, ni trompettes. Le maire était entouré de ses adjoints et c’est avec Corinne Grillet que celui-ci a déposé une gerbe au monument aux morts tandis que Marie Pierre Devesa assurait les temps forts de cette cérémonie du souvenir.

La Balme-de-Sillingy Cérémonie sur la tombe de Gilbert Nicollin

Paru dans le Dauphiné Libéré le 6/12/2020

Une assistance restreinte pour cet hommage annuel.  Photo Le DL /C.L.

Comme toutes les années, le 5 décembre est commémorée la Journée nationale d’hommage aux morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie, de 1954 à 1964. Dans le cadre des consignes sanitaires, ce samedi, c’est un comité restreint qui s’est rendu au cimetière. La cérémonie s’est déroulée, autour de la tombe de Gibert Nicollin, caporal-chef au 27e  BCA tombé en Algérie, où les différents discours ont ponctué cette rencontre avec l’intervention de Maurice Galuchot, président des anciens combattants de La Balme-de-Sillingy et de Séverine Mugnier, maire, avec la présence d’Annie, née Nicollin, nièce de Gilbert, et des porte-drapeaux de La Balme-de-Sillingy et Sallenôves. Puis, c’est un appel aux morts pour la France qui a été déroulé pour laisser la place à un dépôt de gerbe sur la tombe de Gilbert Nicollin qui a conclu cette rencontre annuelle du souvenir.

Sillingy Journée d’hommage aux morts pour la France en petit comité

Paru dans le Dauphiné Libéré le 6/12/2020

Émile Méry, président de la section AFN de Sillingy, en présence de Guy Pontarollo, adjoint délégué aux cérémonies et des membres des AFN, devant la tombe de Michel Gros.  Photo Le DL /Patrick ROUBIAN

Ce samedi 5 décembre a eu lieu au cimetière dès 9 h 15, la cérémonie des AFN et autres conflits. Elle s’inscrit dans le cadre de la Journée nationale d’hommage aux morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie. Elle s’est déroulée en comité restreint, respectant les règles sanitaires. La section des anciens d’AFN de Sillingy a honoré la mémoire de leur camarade Michel Gros, tombé à Ouenza en Algérie le 23 août 1958. Après l’accueil, au drapeau, le message de l’Union nationale des combattants (UNC) Alpes AFN a été lu par Émile Méry, président de la section AFN de Sillingy. Guy Pontarollo, adjoint délégué aux cérémonies a officié pour la lecture de la lettre du ministre délégué aux anciens combattants. Un dépôt de gerbe a précédé la minute de silence. Ce fut ensuite le salut aux drapeaux, les remerciements.

Frangy La cérémonie des AFN en comité restreint

Paru dans le Dauphiné Libéré le 6/12/2020

La cérémonie du 5 décembre des AFN et autres conflits s’est tenue devant dix personnes.  Photo Le DL /Patrick ROUBIAN

Ce samedi 5 décembre, au cimetière, devant la stèle dédiée à tous les combattants tombés depuis la guerre de 14-18, le maire Bernard Revillon a ouvert la cérémonie des AFN et autres conflits. Elle s’inscrit dans le cadre de la Journée nationale d’hommage aux morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie. David Banant, 1er adjoint, a lu la lettre du ministre délégué aux anciens combattants. Lui a succédé Raymond Courlet, le président des AFN, avant qu’intervienne Gérard Renucci, adjoint, correspondant défense. Le maire Bernard Revillon a clos la série de discours avant de déposer une gerbe sur la tombe de Gilbert Révillon, du hameau de Moisy, tombé en Algérie en grande Kabylie le 11 novembre 1956. Une minute de silence a été observée par les dix personnes autorisées pour des raisons sanitaires.

Praz-sur-Arly Cérémonie dans la neige pour la commémoration du 5 décembre

Le maire Yann Jaccaz aux côtés de l’adjointe Solange Cooke, trois représentants de l’association locale des anciens combattants et un représentant de la gendarmerie.  Photo Ville de Praz-sur-Arly

Paru dans le Dauphiné Libéré le 6/12/2020

À Praz-sur-Arly, la cérémonie d’hommage aux soldats morts pour la France durant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie, s’est tenue samedi matin 5 décembre en comité restreint, en raison des règles sanitaires. Une gerbe de fleurs a été déposée au monument aux morts par Raymond Perrin, le président de la section locale des anciens combattants, le maire Yann Jaccaz en compagnie de Solange Cooke, adjointe au maire. La neige tombée en abondance cette nuit offrait un cadre d’une sérénité particulière pour ce moment de recueillement

Annemasse Guerre d’Algérie : tradition respectée

La cérémonie s’est déroulée en présence d’élus et d’anciens combattants. Photo DR

Paru dans le Dauphiné Libéré le 6/12/2020

Comme tous les 5 décembre, ce samedi a eu lieu la journée d’hommage aux morts pour la France de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie, durant lesquels 70 000 Français ont été blessés et 25 000 ont perdu la vie, dont 167 originaires de Haute-Savoie.

La cérémonie à Annemasse s’est déroulée, à huis clos, comme dans beaucoup de communes, et en petit comité. Mais l’essentiel, le devoir de mémoire, avec dépose de plusieurs gerbes, a été respecté en dépit du contexte sanitaire. En présence de Michel Bouchet, adjoint à la Ville, des élus du territoire, des représentants de l’association de l’AFN étaient présents, ainsi que des anciens combattants de Vétraz-Monthoux.

Poisy Journée nationale d’hommage aux morts pour la France

Journée nationale d’hommage aux morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de Tunisie. Photo Le DL /Yves FAURE

Paru dans le Dauphiné Libéré le 6/12/2020

Samedi matin, au monument aux morts, anciens combattants et élus sont venus rendre hommage aux héros morts pour la France. Une gerbe de fleurs a été déposée par l’Union nationale des combattants Alpes de Poisy, Lovagny et Nonglard. Son président, Albert Perret, a lu le message de l’Udac 74. Le maire, Pierre Bruyère, a lu le message de Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées.

Cruseilles

Hommage aux morts en petit comité

Un moment d’émotion pour les deux anciens combattants.  Photo Le DL /S.C.

Paru dans le Dauphiné Libéré le 06/12/2020

L’hommage du 5 décembre en mémoire des morts, civils et militaires durant la guerre d’Algérie, les combats du Maroc et de la Tunisie, s’est déroulé en très petit comité en raison du confinement.

Aux monuments aux morts, devant le cimetière, seuls Albert Bunaz et Gilbert Henry, anciens combattants, étaient présents. Ils ont symboliquement déposé une gerbe au pied du monument

Meythet Journée nationale d’hommage aux morts pour la France

Journée nationale d’hommage aux morts pour la France pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de Tunisie. Photo Le DL /Yves FAURE

Paru dans le Dauphiné Libéré le 6/12/2020

Samedi matin, au monument aux morts de Meythet-Annecy, anciens combattants et élus sont venus déposer une gerbe de fleurs et rendre hommage aux héros morts pour la France. Étaient présents Valérie Gonzo-Massol, conseillère départementale du canton, Pierre-Louis Massein, maire délégué, Patrick Leconte, conseiller municipal, et Francis Feugnet, Président UNC Alpes et les porte-drapeaux. La cérémonie s’est déroulée malheureusement sans public vu les restrictions sanitaires actuelles. Valérie Gonzo-Massol a lu le message de l’UDAC 74 rappelant que : “De 1952 à 1962, sur les terres d’Afrique du Nord, plus de deux millions d’hommes ont servi sous les drapeaux, 24 000 y ont laissé leur vie. En Haute-Savoie, 15 000 d’entre nous ont donné 28 à 30 mois de leur jeunesse et 167 familles ont perdu un fils.”

Cérémonie du 5 décembre Biviers

Cérémonie du 5 décembre Meylan

Megève En souvenir des anciens combattants d’Afrique du Nord

Les maires de Megève et de Demi-Quartier ont lu les messages officiels devant le petit public présent, en respect des contraintes sanitaires.  Photo Le DL /E.P.-M.

Paru dans le Dauphiné Libéré le 05/12/2020

Parmi les cérémonies commémorant les conflits passés, ceux d’Afrique du Nord ne génèrent pas le même élan du souvenir. Et pourtant, les anciens combattants qui ont participé à ces opérations, constituent encore le socle des associations actuelles. Malgré les importantes chutes de neige, Gilles Paget, président de la section locale, était donc présent samedi matin, entouré de quelques membres, pour participer à la cérémonie du 5 décembre qui leur est dédiée. Ils étaient accompagnés d’élus et de représentants de la gendarmerie et du centre de secours. Après lecture des messages officiels, un dépôt de gerbes a été effectué devant le monument aux morts, pour lesquels une minute de silence a été respectée.

Cérémonie du 11 novembre 2020 Biviers
AG Annecy 2020
AG CLUSES 2020
AG Argonay 2020
AG Taninges 2020
Le Môle 5 décembre 20219
Taninges 5 décembre 2019