La médaille de la Défense nationale pour l’ensemble des vétérans civils et militaires des essais nucléaires

Communiqués divers Divers

Paru dans le Dauphiné Libéré le 06/02/20221

Pour le président national Roland Picaud, cette décoration est le signe d’une reconnaissance. Photo Le DL /R.P.


L’Association du mémorial national des vétérans des essais nucléaires (AMNDVDEN), présidée
par Roland Picaud, se réjouit de la parution du décret 2021-87 du 29 janvier 2021, octroyant, par
décision du président de la République Emmanuel Macron, du Premier ministre Jean Castex, de
la ministre des Armées Florence Parly, et de la ministre déléguée auprès de la ministre des
Armées, chargée de la Mémoire et des Anciens combattants Geneviève Darrieussecq, la médaille
de la Défense nationale aux vétérans civils et militaires qui ont participé aux 210 expérimentations
nucléaires qui se sont déroulées au Sahara algérien et en Polynésie française.
• Pour « les grands oubliés de l’Histoire »
Le Carnet
La modification du décret du 29 mars 2014 va donc permettre aux vétérans qui ont œuvré pour la
grandeur de la France et la mise en place de la Force aérienne stratégique et de la Force
océanique stratégique, en participant aux diverses campagnes d’expérimentations et qui, de ce
fait, ont côtoyé le danger, de se voir décerner la médaille de la Défense nationale. Une décoration
militaire créée par Charles Hernu, alors ministre de la Défense, en 1982. Ce dernier avait repris
une idée du général Alain de Boissieu (Grand Chancelier de la Légion d’honneur, ancien chef
d’état-major de l’armée de Terre).
Pour le président national de l’AMNDVDEN, Roland Picaud, cette décoration sera, pour les
vétérans qui la recevront, une récompense toute légitime car « ils avaient été les grands oubliés
de l’Histoire ».